Le Taj Mahal: Dans la peau d’un clandestin

C’est après un trajet en bus de nuit (assez confort) que nous sommes arrivés à Goa, sur la plage de Benaulim.

image

N’ayant pas réservé notre hébergement, nous avons dû sonder les différents hôtels et le troisième aura été le bon.

Soleil, farniente et poissons grillés ont été au programme 🙂

image

image

image
Et oui toujours là le Spartan 🙂

image

image

image

C’est donc après 3 jours de glandouille à Goa que nous avons repris l’avion en direction de New Delhi après presque un mois de bus et de trains.

A l’arrivée à New Delhi, gros choc.
Après la sérénité d’Hampi et Goa, nous nous sommes retrouvés devant l’effervescence de la mégapole indienne.

L’accueil à l’auberge a été le meilleur du voyage, souriant et serviable. Premier dîner très bon et pas cher. On s’est dit: Wouaaa finalement Delhi c’est cool, mais cette impression n’a pas duré très longtemps lol.

Le lendemain nous avons voulu acheter les billets de train pour Agra. Arrivés à la gare, nous nous sommes mis à la recherche des bureaux dédiés à l’achat de billets. On croise une première personne qui nous dit: « Si vous cherchez des billets, ce n’est pas ici, il faut aller à l’agence touristique du centre ville, ici ce n’est que pour les locaux… »

Trouvant bizarre le fait de ne pas pouvoir acheter à la gare, nous nous sommes méfiés et avons continué à chercher. Nous avons croisé une deuxième personne qui a tenu le même discours, on a commencé à douter… Puis une troisième qui nous a dit la même chose et qu’en plus il y avait des grèves…

Ne trouvant pas les bureaux, on s’est dit que bon, c’est peut être vrai tout ça et avons décidé d’aller voir ce fameux centre de réservation. Sur le chemin nous avons croisé une autre personne qui nous a tapé la discute, on lui a dit que nous cherchions à acheter nos billets de trains et pareil, il nous a indiqué le même lieu. Du coup, plus de doute et nous sommes  entrés dans l’agence.

Nous avons expliqué ce que nous voulions, mais le monsieur nous a dit qu’il y a des grèves, que 80% des trains étaient annulés et que le reste étaient complets et nous a proposé le service d’une voiture privée à un bras. On lui a dit que nous n’en voulions pas et que nous souhaitions qu’ils nous renseigne sur les bus locaux. Il nous a dit que le bus était pas bien niveau sécurité et que c’était pas une bonne option. C’est à partir de là que nous nous sommes méfié et nous sommes sortis. Une autre agence de réservation se trouvant à côté, nous nous sommes dit que peut être nous nous sommes trompés de bureau. Nous sommes rentrés et là rebelotte, exactement le même discours. Donc nous nous sommes rendus compte que toutes les personnes que nous avons rencontrées étaient des rabatteurs et qu’ils étaient tous de mèche….

Nous avons décidé de visiter un peu le coin avant de revenir à l’hôtel.

image

De retour à l’hôtel on nous a expliqué que le bureau pour les touristes internationaux se trouvait bien dans la gare, mais que souvent des rabatteurs essayaient de détourner les touristes…
Le bureau se trouvait de l’autre côté de la gare… Nous avons finalement reussi à acheter nos billets pour le lendemain direction Agra et le Taj Mahal.

Lors du déjeuner nous sommes tombés sur un restaurant proposant des Thalis (plat composé de riz, plusieurs sauces et pains indiens) à volonté. Nous nous sommes dit « cool » et nous en avons commandé un pour deux, mais voyant que nous demandions plusieurs fois de nous resservir et que nous étions 2 sur un plat, le serveur est venu nous annoncer que 2 thalis à volonté nous seraient facturés. Ce que nous avons contesté évidemment car il aurait dû le dire lors de notre commande et non pas à la fin lol. Voyant que nous étions déterminés, il a fini par céder. Nous pensons que depuis il a dû rajouter la mention « un thali par personne minimum » lol

Le lendemain nous sommes arrivés à la gare et là, c’est le drame !  A cause de la grève beaucoup de train ont été annulés, dont le notre. Mais heureusement il y avait un autre train maintenu pour Agra. Nous sommes vite partis au bureau pour changer nos billets, mais on nous a dit que le train était complet mais qu’il y avait la possibilité de prendre des billets unreserved (sans place réservée). On s’est dit: « on a pas le choix », nous nous sommes fait rembourser nos billets et avons acheté les autres.

Mais voilà, nous ne savions vraiment pas ce qui allait nous attendre…

Imaginez le RER un jour de grève des transports. Et bien, ce fût 100 fois pire!
Nous n’avons jamais vécu une expérience comme celle-ci.
Nous avons découvert de nouvelles limites d’entassement humain….

image

Ici vous pouvez voir un  homme trouvant que les allées étaient invivables, assis sur le compartiment bagages. Je n’ai pas eu le temps de prendre les allées en photo, mes mains étant vite devenus coincées….

4 heures de voyage debout à manger les coudes et les épaules des uns et des autres. Et y a pire! lol Les stops en gare étaient de vraies scènes de guerre, les gens essayant de monter à  bord avant même que le train ne s’arrête, ne laissant aucune chance aux autres personnes de descendre. Nous avions pris conscience que la descente à  Agra allait être très compliquée et qu’il allait falloir nous mettre en mode survivor lol.

Arrivés à Agra, grâce à l’aide de 2 indiens, nous avons pu nous extraire de la boîte à sardines en formant une mêlée et en poussant ceux qui faisaient obstacles lol.

C’est donc épuisés que nous sommes arrivés à l’auberge et pour nous remettre de nos émotions nous avons décidé de nous relaxer sur une terrasse avec vue sur le Taj :-).

image

image

Mais ce n’était pas fini lol
Le coup de grâce est survenu quand nous sommes revenus à l’auberge…

Le manager a demandé à me voir et à ma grande surprise m’a annoncé que nous ne pouvions pas rester et que nous devions quitter sur le champ son auberge.
La cause ?  Et bien, que mon visa était expiré… Oui oui expiré, vous avez bien lu et que cela fait 3 jours que je suis en Inde illégalement.

J’avais un visa avec une validité de 3 mois, mais pour une raison encore inexpliquée, il y avait rajoutée la mention « One months stay » (séjour de un mois), ce pourquoi nous nous sommes fait expulsés…

image

Il était 20 heures passés et il nous fallait trouver un hébergement, ce que l’on a réussi à faire assez facilement, 50 mètres plus loin dans un hôtel beaucoup moins regardant sur le côté administratif. Mais voilà, le mal était fait, je venais d’apprendre que j’étais illégalement sur le territoire indien et que j’étais de ce fait un clandestin. Je ne vous raconte pas dans quel état psychologique j’étais à ce moment là… Car en Inde on ne rigole vraiment pas avec ça, c’est passible de prison… Et comment dire les prisons indiennes…. voilà quoi lol

La nuit fût assez difficile, mais le lendemain nous avions rendez-vous avec le Taj (première merveille du voyage) et nous avons essayé que tout cela ne gâche pas trop ce grand moment.

Nous avons donc fait le levé de soleil sur le Taj Mahal.
image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Pour moi c’est la deuxième fois (@Laury I: hein que c’était bien ? ^^)

C’est vraiment un monument incroyable de part sa taille et sa beauté.

L’après midi, petite virée vers le fort rouge.

image

image

Lendemain retour à l’auberge de Delhi (dans de meilleures conditions qu’à l’aller) où j’ai pu me lamenter sur mon triste sort lol

Que devais-je faire? Aller le déclarer aux autorités pour régulariser ma situation? Vu le temps de la procédure, j’aurais raté notre avion pour Bangkok.

Trouver un moyen de quitter le pays illégalement par voie terrestre ?

Euh… non, on n’est pas dans un film lol

Ou alors tenter le coup et essayer de prendre l’avion en espérant que ça passe.

J’ai opté pour cette solution. Mais au prix de 2 jours et 1 nuit de stress très intense lol

Le soir nous avons, malgré tout, voulu nous faire plaisir en faisant un bon restaurant. Mais arrivés à l’addition, nous avons eu la mauvaise surprise de voir rajoutés à la note 30% de diverses taxes et ceci sans qu’il y ait fait mention. Nous avons tenu à voir le manager pour lui notifier que c’était pas très honnête…. Il nous a assuré qu’il rajouterait la mention sur le menu (mais bien sûr…..).

M’étant dit, que quitte à aller en prison, autant être au top, je suis allé me faire couper les cheveux après le restaurant surtaxé 🙂

Mais même ça, ça devient une aventure en Inde lol.

J’ai négocié avec le coiffeur une coupe et un rasage pour 100 roupies.
Il m’a donc coupé les cheveux

image

image

Et à la fin du rasage le coiffeur m’a demandé : « face finishing? » Nous nous sommes dit qu’il devait parler de crème après rasage, donc pourquoi pas. Mais que nenni lol je me suis retrouvé avec un soin aryurvedique complet lol.

image

Ça a bien fait rire Valentina de voir mon visage se faire maltraiter 🙂

Vu le temps qu’il a mis (1 heure) je me doutais qu’il allait me demander un peu plus d’argent genre 300/400 roupies mais j’étais loin du compte. La facture est montée à 1300 roupies lol Évidemment c’était une arnaque bien rodée. Voyant que je contestais le fait qu’il n’avait pas dit le prix (non négligeable) avant, il s’est justifié en nous disant que les prix étaient affichés là derrière moi lol (évidemment avec mes yeux derrière le dos j’aurais dû les voir ^^).

Nous n’avons rien lâché et dit que de toute façon nous partions le lendemain et qu’il nous restait que 500….

Après être passé de 1300 à 1200, puis de 1200 à 1000, de 1000 à 800, il a fini par accepter les 500 lol.

Voilà, après tout cela, j’avais malgré tout une peau au top, douce comme les fesses d’un bébé 😉

Le lendemain, après une petite matinée balade et un après midi repos (stress), nous voilà enfin à l’aéroport pour l’instant de vérité !

On avait décidé que j’allais passer le premier et qu’en cas de problème Valentina aurait la possibilité de rester.

Au moment de me retrouver devant l’agent de l’immigration, j’ai repensé à tout ce que j’avais pu lire sur le net ces derniers jours imaginant tous les scénarios…. Le stress était à son paroxysme. L’agent à pris mon passeport, l’a regardé très longuement, puis d’un air très perplexe a fait des checks sur ordinateur pour finalement tamponner mon passeport sans dire un mot. Ça y est! J’ai passé l’immigration ! Je vous laisse imaginer notre soulagement. 🙂

Nous étions tellement contents que nous avons décidé de dépenser nos derniers roupies en allant boire un verre (le plus cher du voyage lol).
image

Voilà notre périple indien qui se termine laissant derrière nous des kilomètres de bus, de splendides paysages et de succulents plats 🙂
L’Inde nous a demandé beaucoup de ressources, physiques et mentales, mais nous avons vraiment été dépaysés durant ces 38 jours par ce pays qui gagne à être connu.

L’aventure continue ! Prochaine étape Bangkok!

Pour les amateurs, voici une petite Valentinade:
Alors qu’elle avait déjà presque englouti un paquet de biscuits:

V: Samir, tu peux me passer un biscuit ?
S: Ah, tu as encore faim?
V: Non, non, c’est pour mon thé!
S: Euh… ok donc c’est le thé qui a faim lol

10 réflexions sur « Le Taj Mahal: Dans la peau d’un clandestin »

  1. Il fallait bien que ça arrive et c’est toi et non Valentina la roumaine qui est passé en mode clandestin?
    Bravo Valentina, tu lui as bien appris le métier 😉
    Blague à part, vous avez dû avoir troooop peur!!!!!!!!!!!!!!! Vu les montées et descentes de mon coeur en lisant l’article, vous, je n’imagine même pas!

    Allez, ça c’est fait!!!!
    ps 1 : Au Laos et en Thailande, attention aux accidents! Cela a valu à une de mes connaissances plus d’un mois d’emprisonnement!
    ps 2 : bon et regardez bien à gauche et à droite avant de traverser! Ce n’était peut-être pas un de ces pays-là mais mon NB a failli y rester! Valentina, Sam te racontera, il a été un des témoins de cette scène! :p

    1. Lol t’inquiète, on ne cherche pas à avoir d’accident :-), après voilà tout peut arriver… (même juste en croisant une vache lol).

      Pour les traversées de routes, quand tu as survécu à l’Inde, c’est que tu as un bon niveau d’évitement de véhicules en tout genre lol.

      Et ouais on a eu peur lool ça aurait pu tout gâcher cette histoire 🙂 mais bon j’ai été chanceux que cette erreur du consulat (car one monthS, avec S c’est pas correcte, c’est soit one month soit X monthS) n’a pas été plus impactante.

      Après comme on dit : C’est ça l’aventure ! Lol.

  2. J’allais dire « photos dignes de cartes postales », mais dommage il y a la dernière avec… pailles !!!! Enfin…
    Article très stressant même en sachant par avance que ça finissait bien. Que de péripéties en effet mais un pays unique, ça vaut le coup 🙂 (j’adore le coup du rasage, après 38 jours, toujours aussi naïfs, ils ont raison d’essayer finalement !!)
    Bienvenue en Asie maintenant pour de nouvelles aventures !! Profitez bien ! Bisous

    1. Lol pour la paille. Franchement à ce moment là on pensait juste au fait que je soit passé lol.

      Et oui toujours aussi naïf, l’expérience s’acquiert grâce au vécu. Et après ces 38 jours , je peux te dire qu’on en a emmagasiné un wagon :-),

      Ps: on était déjà en Asie 😉

      1. Je sais que vous étiez en Asie, c’est toi qui nous avais dit Bienvenue en Asie quand on est passés de l’Inde au Vietnam, et on t’avait répondu « on était déjà en Asie » 😉

        J’ai mangé ce qu’on n’a pas du tout mangé en Inde lol, c’est-à-dire du poulet !

  3. Je pense qu’au niveau arnaques Thailand et Laos ca doit etre pas mal aussi. Faudra faire une liste a la fin du voyage 🙂
    Belles photos du Taj Mahal en tout cas.
    L’Inde etais une bonne entree en matiere 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *